Les Britanniques, les Français et les Hollandais conquièrent les îles de la mer des Caraïbes, lesquelles pour la plupart d'entre elles avaient déjà été prises par les Espagnols ou dépeuplées par les maladies. La plupart des philosophes des Lumières ont condamné avec la plus grande fermeté la violence des colonisateurs européens des Amériques. Le 23 mai 2007, il a dû faire acte de repentance, en reconnaissant les « ombres » et les « crimes injustifiables » de la colonisation de l'Amérique latine par les conquistadors. L'esclavage en Amérique débute pour la première fois en 1619, à Jamestown, Virginie, une des 13 premières colonies aux États-Unis. Des peuples aussi nombreux que ceux de l'Europe disparaissent de la Terre. C’est surtout au Brésil et dans la République Argentine que l’on peut observer cette transformation des hommes par le. • Les colonies du Sud sont les deux Carolines (1653/1663), la Virginie (1607) et la Georgie (1733). Il faudra attendre 1550 pour que la situation se stabilise avec l’apprentissage du castillan aux Indiens afin de leur transmettre la Parole le plus fidèlement possible. Mais c'est à un autre Génois, Amerigo Vespucci, qu'est attribuée en 1507 la découverte d'un nouveau continent. Mais ils ont été des con¬ quérants plus que des colons; ils n’ont pas véritablement peuplé le pays. Vague 1 (XVe-XVIe siècle) : Colonisation hispano-portugaise (concerne essentiellement l’Amérique du sud) Vague 2 (XVII-XVIIIe siècle) : Colonisation française, anglaise, hollandaise (concerne essentiellement l’Amérique du nord) Vague 3 (XIXe siècle) : Colonisation de l’afrique et de l’asie Bilan Les Amérindiens Quechuas sont présents dans les pays andins d'Amérique du Sud (Colombie, Équateur, Pérou, Bolivie). Le royaume de Danemark colonise le Groenland de nouveau entre les XVIIIe et XXe siècles, mais établit aussi des colonies dans les îles Vierges. Par Francois Dupas Il y a 2 ans. Voilà pourquoi dans les régions du sud du pays ont commencé à cultiver des plantations de tabac et de … rapports coloniaux entre les Etats marquait également la fin. Afin d’évangéliser rapidement les Indiens, la Couronne d’Espagne met en place l'encomienda. Tous les territoires conquis par les conquistadors sont ralliés à la couronne de Castille. En juillet 2015, lors de son voyage en Bolivie, le pape François a prononcé un discours fort, où il a officiellement présenté ses excuses au nom de l’Église catholique pour les « péchés » et les « blessures » faites aux peuples autochtones du continent par les colons espagnols. [...] Il est vrai qu'on juge toujours par le succès ; mais ce jugement des hommes est lui-même un abus déplorable dans la Morale. Les Indiens étaient « confiés », c'est-à-dire placés sous les ordres d’un « Encomendero », colon espagnol qui était censé les instruire et les évangéliser[5]. La situation politique de la nouvelle colonie devient vite complètement chaotique. Les premières importations d'or et d'argent en Espagne débutent en 1503, année de création de La Casa de Contratación, administration coloniale installée à Séville pour contrôler tout le commerce des Indes espagnoles. selon les recommandations des projets correspondants. La colonisation française des Amériques débute au XVIe siècle et se poursuit jusqu'au XVIIIe siècle. Nous avons l’habitude de désigner l’Amérique du Sud du nom d’Amérique «latine ». Le début de l’évangélisation des territoires coïncide avec la mise en place du Conseil des Indes en 1524, chargé des affaires politiques, juridiques et religieuses dans les colonies espagnoles. Dans une vidéo publiée sur son compte Facebook, ce lundi 25 mars, le président du Mexique a déclaré avoir écrit un lettre dans laquelle il … En février 2016, lors d'une grande messe à Chiapas au Mexique, le pape François a appelé à « apprendre à dire pardon » et à faire un « examen de conscience » , insistant sur l’exclusion des peuples indigènes dans l’histoire[12]. Chaque navire s'acquitte d'un impôt de 20 %, le quinto real, sur toutes les marchandises d'Amérique arrivant en Espagne. 1. Le 17 mai 2007, néanmoins, le pape Benoît XVI a déclaré que l'évangélisation des Amérindiens « n'avait comporté à aucun moment une aliénation des cultures précolombiennes et n'avait pas imposé une culture étrangère ». Encyclopædia Universalis, consulté le . La population de l’Afrique du sud s’avère particulièrement bigarrée ce qui s’explique par son histoire mouvementée. Dans un premier temps le travail de la colonisation par l'Occident concentrée sur centre et Amérique du Sud. Depuis les années 1990, le Vatican reconnaît les blessures faites par les colons aux peuples colonisés. La dernière modification de cette page a été faite le 9 octobre 2020 à 14:40. La Casa de Contratacióncontrôle également les équipages et passagers des bateaux pour empê… Dans son ouvrage Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776), l'économiste écossais Adam Smith consacre un chapitre complet aux colonies[7] : Il remarque les « bons effets naturels du commerce des colonies » sur l'économie de l'Angleterre[11]. Dans la seconde moitié du XVIIIème siècle les Britanniques sont devenus maîtres de la plus grande part de l’Est américain mais ils sont confrontés à la montée du mécontentement dans les 13 colonies. Avec le durcissement des autorités contre les indiens et la résistance de ceux-ci, l’évangélisation s’avère peu efficace. Tonnelat Ernest. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) Ces territoires furent bientôt destinations d'aventuriers européens à la recherche d'or ou d'occasions faciles d'enrichissement par le vol délibéré et l'asservissement des peuples autochtones. Il avait alors reconnu qu’il s’agissait de « crimes ». Il ajoute à ce sujet : « On ne peut penser sans indignation aux cruautés que les Espagnols exercèrent sur les Indiens [...]. Les ports basques à l'origine des campagnes de pêche puis de la colonisation en Amérique du Nord se situent sur la côte du Labourd.Les principaux étant ceux de Saint-Jean-de-Luz, Ciboure et Bayonne.. La diminution de la population amérindienne est de 90 % en un siècle. De nombreux sites préhistoriques ont été fouillés en Amérique latine et ont permis d'affiner les connaissances sur le peuplement du continent. Ils confient leurs récoltes à un vendeiro , tenancier d’une maison de vente ou venda, et reçoivent en échange des vêtements, des harnais, des semences, des outils, etc. L'Afrique et une grande partie du continent asiatique sont alors partagées entre les principaux pays européens. La France a fondé en Guyane, dans le nord-est de l'Amérique du Sud, entre les fleuves Maroni et Oyapock, l'une des plus anciennes et des plus stables de ses colonies. La colonisation de l’Amérique du Nord par les Européens commença dès la fin du XVI e siècle. Exploration et colonisation de l'Amérique du Nord . Cependant, l'Espagne n'arrive pas à garder son empire colonial d'Amérique du Sud qui se morcelle en États indépendants après 1825 et après de longues et coûteuses guerres … La colonisation britannique de l’Amérique du Nord s’est considérablement accélérée depuis le XVIIe siècle. Au cours des 170 années qui se sont écoulées entre la création des premières colonies britanniques et le début de l’ère de leur indépendance, la période … L'éclat de vos entreprises ne m'en a point imposé. d'un effondrement démographique spectaculaire des populations amérindiennes, Cette région du monde se positionne à l’est de l’océan Pacifique, à l’ouest de l’océan Atlantique, au sud de l'océan Austral, et elle est reliée au nord à l'Amérique centrale par l'isthme de Panamá ; elle s'étend au maximum sur quelque 7 400 km du nord au sud (de la mer des Caraïbes jusqu'au cap Horn), et … En 1488, Bartolomé … Bien que la papauté se montre très présente dans la volonté d’évangéliser les colonies espagnoles, c’est l’empereur Charles Quint qui finança l’évangélisation de ses territoires barbares en envoyant des ordres mendiants, (les franciscains dès 1523, suivis par les dominicains en 1526 puis les augustins en 1533), et en érigeant des diocèses[4]. Les premières colonies étaient situées dans les Caraïbes, puis se sont ensuite étendues à l'Amérique centrale, la partie de l'Amérique du Sud située à louest du « méridien de Tordesillas », le Mexique, le Sud actuel des États-Unis et enfin une partie de l'Alaska. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cependant, cet enthousiasme va rapidement laisser place au scepticisme. On ne peut pas « oublier les souffrances et les injustices infligées par le colonisateur aux peuples indigènes, dont les droits humains fondamentaux ont été piétinés »[13]. Les frères Gaspar et Miguel Corte-Real ont mené des expéditions à partir du Portugal entre 1500 et 1502. Je me suis souvent embarqué par la pensée sur les vaisseaux qui vous portaient dans ces contrées lointaines ; mais descendu à terre avec vous et devenu témoin de vos forfaits, je me suis séparé de vous, je me suis précipité parmi vos ennemis, j'ai pris les armes contre vous, j'ai baigné mes mains dans votre sang. Ces critiques s'insèrent dans un mouvement de nature à la fois idéologique et politique de dénigrement systématique des empires espagnols et portugais chez un ensemble d'auteurs européens (français, anglais, néerlandais, allemands, italiens), et qui est couramment désigné sous le terme de « légende noire » pour ses biais, comme par exemple l'exagération des faits critiqués ou l'occultation de faits qui pourraient relativiser la critique. PAR MICHEL PIERDEL. La colonisation des Amériques s'est accompagnée d'un effondrement démographique spectaculaire des populations amérindiennes, en grande partie dû à un important choc microbien et viral et, dans une moindre mesure, aux guerres à outrance et aux mauvais traitements infligés à certaines tribus (travail forcé, déplacements forcés...). Par le traité de Tordesillas de 1494, l'Espagne et le Portugal se partagent le « Nouveau Monde » par rapport au méridien situé à 370 lieues à l'ouest du Cap-Vert : la couronne portugaise s'empare des territoires à l'est (une partie de l'actuel Brésil), et l'Espagne de tous ceux à l'ouest (en particulier la Nouvelle-Espagne, au nord, et la vice-royauté du Pérou). En règle générale, les colons ont choisi les territoires du Nord du Nouveau Monde à cause de leurs considérations religieuses. Les épidémies de variole (1525, 1558, 1589), de typhus (1546), de grippe (1558), de diphtérie (1614), de rougeole (1618) tuèrent entre 10 et 12 millions de personnes, près de 50 à 60 % de la population amérindienne[3]. A l'origine ils ont divisé en deux viceroys votre domaine: celui du Pérou (situé dans le sud) et Nouvelle-Espagne (situé en Amérique centrale). En Amérique du Sud, ils tentent d'établir trois colonies… Mais surtout, une autre réserve s’impose : dans ces pays neufs, où les conditions de la vie diffèrent si profondément des nôtres, les hommes changent rapidement; ils deviennent, si l’on peut dire, des hommes neufs. En effet, la conquête coloniale de ce territoire se déroule par étapes : Au XVème siècle, les populations noires indigènes (San et Khoi depuis le Ier millénaire av. Les Français colonisent également les Antilles : Saint-Domingue, Sainte-Lucie, la Dominique, ainsi que la Guadeloupe et la Martinique, toujours françaises. ... « Amérique, découverte et colonisation de l’ ». En effet, des divergences apparaissent entre les ordres mendiants : la capacité des Indiens à devenir rapidement des chrétiens et les rites du baptême plus ou moins expéditifs étaient des sujets de controverse[6]. continent riche en ressources promis colons reçoivent plus de revenus. On les nomme les « Puritains ». Elle comprend pour l'essentiel la fraction d'esclaves africains déportés en Amérique pour cultiver les terres. colonie espagnole amérique du sud. Le navigateur Francis Drake, au cours d'un fameux tour du monde à la voile (le deuxième après celui de Magellan et del Cano), accoste sur la côte californienne, côté Pacifique donc, le 17 juin 1579.Il nomme l'endroit Nova Albion mais ce nom ne survivra pas à la colonisation espagnole. En 2016, la population de l'Amérique du Sud était de 422,5 millions d'habitants. Les Blancs de race pure, qui seuls semblent fondés à revendiquer le nom de Latins, ont toujours été, et sont aujourd’hui encore, dans l’Amérique du Sud, une faible minorité. Sans doute ce sont les Espagnols et les Portugais qui ont donné aux peuples de ce continent leur langue et la plupart de leurs institutions politiques. Lors de la grande cérémonie de repentance de l’an 2000, dans le cadre du Jubilé, Jean-Paul II a solennellement renouvelé cette démarche de pardon[12]. Ce génocide est un fait révoltant; par contre, il se doit d’être considéré selon certaines nuances. Des Anglais quittèrent leur pays pour habiter aux États-Unis d'Amérique et ainsi fuir les persécutions du fait de leur religion. 1810 Insurrection générale des colonies espagnoles en Amérique du Sud… en Amérique du Sud. Toutes les colonies faisaient partie du domaine de la couronne espagnole, bien que les vice-rois et gouverneurs avaient des délégués espagnols qui étaient chargés d'exercer un contrôle local de la région. Au Brésil, la caverne Lapa Vermelha dans le Minas Gerais abritait le squelette de Luzia. La colonisation de l’Amérique du Sud. On parle beaucoup, de nos jours, du génocide des Amérindiens lors de la colonisation des Amériques. Ainsi le contact à large échelle après 1492 introduisit de nouveaux germes chez les Amérindiens. « Les Portugais emploient toutes sortes de moyens pour les tromper [les habitants du Brésil]. Non seulementles mœurs, les ambitions, les caractères se modifient, mais il semble même, en certains cas, que le type physique se transforme. Dès 1992, saint Jean-Paul II avait lors de son voyage en République dominicaine, « humblement demandé pardon ». Quatre états européens ont participé dans des proportions diverses à la colonisation de l’Amérique du Nord : l’Espagne, la France, l’Angleterre et la Hollande. Y a-t-il de plus mortelle injure que celle que l'on fait sous prétexte d'honorer ? En 1492, Christophe Colomb accoste aux Amériques, après quoi l'exploration et la colonisation avanceront rapidement. Au cours des XVII e et XVIII e siècles, elle était menée essentiellement par trois pays, l’Espagne, la France et l’Angleterre, mais également, dans une moindre mesure, par la Hollande et la Suède. 4 - La traversée du Pacifique La similitude de certains caractères sur des fossiles d'Amérique du Sud et les aborigènes australiens a permis d'imaginer qu'une traversée de l'océan Pacifique pouvait être à l'origine de la colonisation. » (Pensées et Fragments n°1573, chap. Ils sont animés par un désir de refonder une nouvelle Église, pure, à l’écart des déviances de l’Église européenne. [...] Quel abus de faire servir Dieu à ses passions et à ses crimes ? L'effondrement démographique a grandement facilité l'entreprise de colonisation. Si la Politique a été le motif, la Religion a été le prétexte. In Universalis Junior [en ligne]. La France construit un empire colonial en Amérique du Nord, appelé Nouvelle-France, s'étendant du golfe du Saint-Laurent, jusqu'aux montagnes Rocheuses, à l'ouest, et jusqu'au golfe du Mexique, au sud. » (contribution à l'Histoire des deux Indes [éd de 1781], textes choisis, La Découverte, 1981, p.49). Conférence faite aux élèves-maîtres de l’Ecole normale d’instituteurs de la Seine. L'Amérique du Sud comprend 12 pays. 1735 Expédition de la Condamine (1701-1774) en Amérique du Sud pour mesurer un arc de méridien proche de l'équateur. En revanche, la colonisation de l'Amérique du Sud a poursuivi des objectifs économiques. Les colonies espagnoles d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale (Yucatan) se rebellent également contre les autorités coloniales et tentent de s'unir politiquement sous l'égide de Simón Bolívar, ce qui est néanmoins un échec. Les possessions du continent Amérique constituaient une grande partie de l'empire espagnol. La conquête européenne se situe principalement entre 1860 et 1900. Tentatives de colonisation en Amérique du Nord Possessions portugaises en Amérique du Nord, carte de Reinel-Lopo Homem dans l'Atlas de Miller de 1519. Les premières conquêtes sont le fait des Espagnols, qui rapidement envahirent la majeure partie de l'Amérique du Sud et de l'Amérique Centrale et une grande partie de l'Amérique du Nord. Simon Lewis et Mark Maslin ont proposé en mars 2015 de considérer cet événement comme à l'origine d'une nouvelle période géologique : l'Anthropocène[2]. Nulle part les sangs ne sont plus mêlés. en 1946, puis un … Singapour et commence la colonisation de l'Afrique du Sud. Le début de la colonisation européenne des Amériques (la Conquista, menée par les Conquistadors) est habituellement daté à 1492, même si les premiers Européens à avoir atteint les Amériques et à y établir quelques petites colonies sont des Vikings (Vinland). À compter de 1492, débute la période de l'échange colombien[1].