Hiroshima : un jour sans fin.

Présentation d'Hiroshima.

Hiroshima est la capitale de la préfecture d'Hiroshima et la plus grande ville de la région de Chūgoku, dans l'ouest de l'Honshu, la plus grande île du Japon. Hiroshima obtint le statut de ville le 1 er avril 1889. En août 2016, la population de la ville était estimée à 1 100 000 habitants. Le produit intérieur brut (PIB) dans l'agglomération d'Hiroshima, zone d'emploi urbaine de Hiroshima, s'élevait à 60 milliards de dollars EU en 2010.
Hiroshima a été la première ville ciblée par une arme nucléaire lorsque l'armée de l'air américaine (USAAF) a largué une bombe atomique sur la ville à 8h15 le 6 août 1945.

Histoire d'Hiroshima.
Périodes Sengoku et Edo (1589–1871)
Le Château d'Hiroshima
Hiroshima a été créée sur le littoral du delta de la mer intérieure de Seto en 1589 par le puissant seigneur de guerre Mōri Terumoto.Le château d'Hiroshima est rapidement construit et Mōri s'installe en 1593. Terumoto était du côté des perdants lors de la bataille de Sekigahara. Le vainqueur de la bataille, Tokugawa Ieyasu, a privé Mōri Terumoto de la plupart de ses fiefs, y compris Hiroshima, et a donné la province d'Aki à Masanori Fukushima, un daimyō qui avait soutenu Tokugawa.De 1619 à 1871, Hiroshima était dirigée par le clan Asano.
Période impériale (1871-1939)
Après l'abolition des fiefs en 1871, la ville devint la capitale de la préfecture d'Hiroshima. Hiroshima est devenue un centre urbain majeur pendant la période impériale, l’économie japonaise étant passée d’industries essentiellement rurales à urbaines. Au cours des années 1870, l'une des sept écoles de langue anglaise parrainées par le gouvernement a été créée à Hiroshima. Le port d'Ujina a été construit grâce aux efforts du gouverneur de Hiroshima, Sadaaki Senda, dans les années 1880, permettant à Hiroshima de devenir une ville portuaire importante
Au cours de la Première Guerre mondiale, Hiroshima devint un point central de l'activité militaire, alors que le gouvernement japonais entrait en guerre du côté des Alliés. Environ 500 prisonniers de guerre allemands ont été détenus dans l'île de Ninoshima, dans la baie d'Hiroshima.La croissance d'Hiroshima en tant que ville se poursuivit après la Première Guerre mondiale. Elle attira maintenant l'attention de l'Église catholique et, le 4 mai 1923, un vicaire apostolique fut nommé pour cette ville.
La seconde guerre mondiale et le bombardement atomique (1939-1945)
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le siège de la Seconde Armée générale et de l’Armée régionale de Chūgoku était situé à Hiroshima. Le quartier général de la Marine de l’armée était situé dans le port d’Ujina. La ville avait également de grands dépôts de fournitures militaires et était un centre clé pour la navigation.
Le bombardement de Tokyo et d'autres villes du Japon pendant la Seconde Guerre mondiale provoquèrent de nombreuses destructions et firent des centaines de milliers de morts parmi les civils.Il n’ya pas eu de tels raids aériens sur Hiroshima. Cependant, une menace réelle existait et était reconnue. Afin de se protéger contre les risques d'incendies, des écoliers âgés de 11 à 14 ans furent mobilisés pour démolir des maisons et créer des pare-feu.
Le lundi 6 août 1945, à 8 h 15, l'arme nucléaire "Little Boy", faite à partir de 64 Kgs d'Uranium 235, fut larguée sur Hiroshima par une superforteresse américaine du Boeing B-29, l'Enola Gay, pilotée par le colonel Paul Tibbets, tuant moins de 70 000 personnes, dont des milliers de travailleurs esclaves coréens. Moins de 10% des victimes étaient des militaires.À la fin de l'année, les blessures et les radiations ont porté le nombre total de décès à 160 000. Avant le bombardement, la population était d'environ 340 000 personnes. Environ 70% des bâtiments de la ville ont été détruits.

Hiroshima au cinéma

1) Lumières d'été: de Jean Gabriel Périot

Lumières d'été.

L'argument: Un réalisateur japonais , vivant à Paris, se rend à Hiroshima en 2016 afin d'interviewer des survivants de la bombe atomique. Bouleversé par un témoignage il s'accorde une pause et rencontre la jeune Michiko dans un parc de la ville. Il la suit à travers la ville et jusqu'à la mer.

Aucune image de l'explosion de la bombe et de ses conséquences ne sont montrées.C'est par l'interview de Madame Takeda et par les monologues de la jeune Michiko que l'événement est évoqué.
De cette façon la sidération du spectateur est évitée et on peut commencer à penser, ressentir, s'identifier,tout ce qu'on ne peut jamais faire au sujet de cette bombe.

Comment se rendre à Hiroshima ?

En avion 

Depuis Tokyo Haneda : A partir de 80 euros et 1 heure.

En train

En train par le réseau JR, éligible au Japan Rail Pass : à 1 heure de Fukuoka ( Hakata), à 1 heure et 40 minutes d'Osaka par les shinkansens Sakura ( également par le Nozomi et le Mizuho non compatibles avec le JR Pass).
Demandez un voyage personnalisé ou Roadbook et évoquez la possibilité de vous rendre à Hiroshima dans le texte libre.
Hiroshima est accessible avec le JR Pass

 Comment se déplacer dans Hiroshima ?

Déplacez vous dans Hiroshima en utilisant le tramway. C'est un réseau dense et bon marché.

Un bus de style "hop on, hop off", le "meipuru-pu" est gratuit pour les détenteurs du Japan Rail Pass et vous permet d'accéder aux principaux sites touristiques de la ville.

Que manger à Hiroshima ?

Deux spécalités gatsronomiques ont réputées à Hiroshima :
1) L'okonomiyaki : On l'appelle la pizza japonaise, elle est généralement faite devant vous par un cuisinier qui ajoute au chou et aux nouilles qui sont la base de la version "Hiroshima" de ce plat, ajoute les ingrédients que vous lui demandez.
2) Les huîtres chaudes panées: ce sont des huitres de grande taille qui sont cuites au barbecue. Sur l'île voisine de Miyajima, le restaurant de front de mer Kakiya les propose sous toutes leurs formes.

L'île de Miyajima , l'antidote à Hiroshima.

En face de la baie d'Hiroshima se trouvent plusieurs îles dont la célèbre Miyajima.
Pour s'y rendre, il faut à partir de la gare centrale d'Hiroshima, prendre la ligne JR Sanyo. Après 20 minutes de trajet, vous descendez à la station Miyajimaguchi ( la porte de Miyajima).
A Miyajimaguchi, vous prenez le ferry JR qui en 10 minutes vous amène au débarcadère de Miyajima.
Pendant la courte traversée, accoudé au bastingage, vous fixez le torii rouge aux pieds dans l'eau, qui semble protéger le sanctuaire shinto d'Itsukushima.
Après avoir débarqué, vous marchez sur le bord de mer vers l'Ouest. A votre gauche défilent les ryokans, les restaurants, les boutiques de souvenirs. A votre droite la mer et l'île d'Honshu en face. Mais plus près vous observerez en plus des pins parasols, quelques plantes endémiques de la mer de Seto, devenues rares, comme les hamago typiques des plages, aux fleurs violettes en été.
Après quelques minutes de marche vous arrivez au sanctuaire shinto où les amoureux aiment bien se rendre. Déjà en 1957, pour les besoins du film Typhon sur Nagasaki, Jean Marais et Danielle Darrieux prenaient la pause.

Derrière le couple on aperçoit une tête casquée, c'est un personnage du théatre Nô dont beaucoup de pièces se jouaient au sanctuaire.

Si vous tournez le dos au sanctuaire et décidez de monter sur la colline , vous en avez pour 560 mètres de dénivelé jusqu'à atteindre le Mont Misen , d'où vous aurez une belle vue sur la mer de Seto et sur Hiroshima.
Attention aux macaques et aux cerfs sika qui pullulent sur l'île et ne sont pas farouches.
Pendant l'ascension ( vous pouvez aussi prendre le téléphérique ) de Janvier à Juin, vous remarquerez ces milliers de fleurs sauvages , les camélias ou tsubaki, dont les macaques aiment respirer le parfum.
A l'automne on vient ici admirer les momiji ( les érables rougeoyants).
Le soir vous avez le choix entre séjourner dans un des ryokans hors de prix ou quitter cette île sacrée, où on ne peut ni naître ni mourir, par un ferry de nuit. Attention de ne pas manquer le dernier !

Passez par la page Roadbook ou par Contact pour nous interroger sur Hiroshima et Miyajima.

Nos circuits qui passent par Hiroshima

Circuit N° 1 La route du Tokaido.

Circuit N° 2 Le Japon en soitaire.